Comment déployer des stratégies d'influence micro et nano - DirectSales

Comment déployer des stratégies de micro et nano-influenceurs ?

Les arguments en faveur du commerce social se renforcent de jour en jour : L'utilisation des médias sociaux a atteint un niveau record et rien n'indique qu'elle va ralentir. En 2019, Brandwatch a indiqué que les gens passaient en moyenne 142 minutes par jour sur les médias sociaux. Avec des milliards d'utilisateurs de médias sociaux actifs à travers le monde, les réseaux de médias sociaux ne font que devenir plus puissants, ajoutant jusqu'à 10 utilisateurs chaque seconde et se ramifiant dans le contenu vidéo et audio social comme jamais auparavant.

Il existe un énorme potentiel de marché là où les consommateurs construisent leur présence personnelle en ligne - au lieu de suivre les gens avec des publicités basées sur les cookies, les marques peuvent établir des relations plus significatives avec leurs clients en utilisant leur cercle social existant. En d'autres termes, il faut développer des liens individuels plus profonds plutôt que d'augmenter le nombre d'impressions publicitaires par personne ou de rivaliser uniquement sur les prix (voir Partie 1 : Commerce social : L'intersection de la technologie, des influenceurs et de la fidélité à la marque). Ces liens plus profonds permettent de fidéliser les clients, d'augmenter leur valeur à long terme et de réduire le risque de changement de marque.

Nouveaux moyens de commercialisation

Des plateformes comme Instagram et Facebook ont changé notre façon de communiquer et de consommer. Certaines des fonctionnalités les plus populaires ces derniers temps, comme les Stories et les Reels sur Instagram, offrent une authenticité auparavant inaccessible via les médias sociaux. Par rapport aux posts traditionnels, ces nouveaux formats insufflent plus de personnalité aux messages partagés.

TikTok est une autre étude de cas fascinante en matière de créativité. Il est indéniable que la popularité de cette plateforme a grimpé en flèche au cours de l'année écoulée, et il semble qu'elle ne fera que croître en dépit des récents problèmes de réglementation (désormais résolus). Ce type d'application vidéo sociale atteint des quantités sans précédent de spectateurs grâce à son algorithme propriétaire, transformant du jour au lendemain des créateurs de contenu ordinaires en méga influenceurs. La répartition des âges sur TikTok est plus jeune que sur la plupart des autres plateformes de médias sociaux, mais des tendances comme TikTok Made Me Buy It illustrent l'immense influence des individus sur la plateforme.

L'avenir donnera encore plus d'importance à la vente sociale, car de plus en plus de marques utilisent des méthodes de vente sociale pour personnaliser la façon dont elles vendent leurs produits. Le marché d'aujourd'hui exige que vous rencontriez vos clients là où ils se trouvent pour les impliquer, faute de quoi vous risquez une baisse des ventes et la stagnation de votre entreprise.

Les micro et nano-influenceurs en tant que travailleurs occasionnels

Bien entendu, une stratégie de vente sociale nécessite l'adhésion des personnes qui entreront en contact avec vos clients finaux. Cela implique une compensation, mais comme nous l'avons appris dans la première partie de cette série, cette compensation ne doit pas nécessairement être coûteuse : elle peut prendre la forme d'un produit gratuit ou à prix réduit. 

Les entreprises qui font appel à des travailleurs itinérants bénéficient d'une immense évolutivité tout en conservant les efforts généralement liés à la gestion d'employés à temps plein. Cela ne signifie pas qu'il faille ignorer les autres efforts de marketing, mais simplement que la stratégie doit être adaptée au monde numérique qui se rétrécit. En fait, Exigo suggère que les entreprises tirent parti de la technologie pour "améliorer la qualité de la communication" et "s'assurer qu'elles offrent des expériences plus personnalisées pour fidéliser [les travailleurs indépendants]". L'établissement de meilleures relations avec les clients par l'intermédiaire de leur réseau social existant dans la vie réelle inspire une fidélité durable à la marque. Le travail à la pige est intrinsèquement flexible et offre des opportunités intéressantes aux personnes qui pourraient avoir besoin d'un revenu supplémentaire et qui interagissent avec des clients qui ne sont pas touchés par vos autres efforts commerciaux. En effet, les micro et nano influenceurs combinent l'évolutivité dont bénéficient des entreprises comme Uber et Lyft avec l'évangélisation de la marque basée sur des intérêts de niche.

Étude de cas : Levi's

Le marketing d'influence traditionnel atteint sa troisième phase, dite "mature", selon Euromonitor International. Maintenant que les plateformes de communication sont établies et que les macro-influenceurs ont réussi à monétiser leur portée, de nouveaux types d'influenceurs (comme les micro et nano, que nous avons mentionnés plus haut) apparaissent, ainsi que de nouvelles tactiques d'influence.

Des marques avisées comme Levi's ont déjà tiré parti de ces tendances évolutives dans le domaine du commerce social. Cette année, la marque emblématique de denim a employé des influenceurs en tant que travailleurs ponctuels sur TikTok, où ils ont documenté la conception d'une version limitée de denim imprimé personnalisé par des influenceurs de mode tels que Gabby Morrison et Everett Williams. La campagne a permis de créer un produit qui appartenait aux influenceurs - au lieu d'une promotion de produit dépassée et impersonnelle, Levi's a transféré la responsabilité de l'enthousiasme au créateur des modèles de denim. Les vidéos présentant les modèles sur mesure comprenaient des appels à l'action "Shop Now" qui ont généré deux fois plus de vues du produit sur Levis.com et doublé la durée moyenne de visionnage de la vidéo sur TikTok.

Quelques mois après le partenariat fructueux entre Levi et TikTok, la plateforme vidéo a lancé un nouveau partenariat avec Shopify, qui marque la tendance du secteur vers le commerce social à grande échelle. Shopify alimente des startups et des entreprises dans le monde entier, et ce nouveau partenariat ouvre la voie à une nouvelle opportunité massive avec les travailleurs occasionnels, comme les influenceurs de mode de Levi's, qui ont une passion palpable pour ce qu'ils font. (Et la croissance de Shopify n'est pas près de ralentir).

Les gig workers qui réussissent dans le commerce social sont plus que de bons vendeurs : ils croient en ce qu'ils vendent parce que, dans de nombreux cas, cela a changé leur propre vie. Pensez à la mère débordée qui a une peau nette pour la première fois de sa vie, à l'athlète qui améliore ses performances ou à la personne souffrant de douleurs chroniques qui a trouvé un soulagement, tout cela grâce à un produit unique. Ces personnes font plus que de la publicité : elles bénéficient réellement d'un produit en dehors de toute compensation qu'elles pourraient recevoir pour les histoires qu'elles partagent.

Les marques doivent tirer parti de cet apport de main-d'œuvre flexible, mais pour y parvenir, elles doivent adopter une approche délibérée. Les plateformes de médias sociaux sont devenues des lieux où les marques doivent entretenir la confiance si elles veulent réussir, et l'utilisation d'une source de vérité fiable dans le cercle d'amis existant d'un consommateur est la voie naturelle de la vente numérique moderne. Une technologie évolutive permettant la vente sociale, en particulier pour les nano et micro influenceurs, est essentielle pour réussir dans le monde du commerce social. Mais lorsqu'elle est déployée avec succès, la technologie peut fournir les ressources et la formation dont les "gig workers" ont besoin pour être récompensés pour leur évangélisation de la marque.

Vous avez manqué la première partie de cette série de trois articles ? Pour en savoir plus sur le commerce social, cliquez ici.

Lisez la deuxième partie pour en savoir plus sur les différentes catégories d'influenceurs et sur la manière de choisir le bon modèle pour votre marque.

_________________________________________________

A propos d'Exigo, Inc.

Basée à Orem, dans l'Utah, Exigo a établi la norme pour les plates-formes logicielles du secteur de la vente directe, sociale et d'influence depuis 2013. La puissante plateforme SaaS d'Exigo est dotée d'outils de gestion entièrement configurables qui sont essentiels non seulement pour gérer, mais aussi pour suivre et développer efficacement une activité de commerce électronique.
En s'attachant à offrir une expérience client intuitive et percutante aux entreprises clientes, aux influenceurs, aux affiliés et aux vendeurs indépendants, Exigo a révolutionné la manière dont ces activités peuvent être lancées et gérées. Pour en savoir plus ou demander une démonstration, visitez directscale.com.

Haut de page